Observatoire des multinationales

Pourquoi un Observatoire des transnationales ?

Parce que l’information sur les pratiques et les impacts des grandes entreprises multinationales est trop importante pour être laissée aux services de communication de ces mêmes entreprises.

Parce que les informations pertinentes et complètes sur les pratiques des grands groupes et leur impact restent trop rares ou trop dispersées, noyées sous le jargon boursier ou managérial, les stratégies marketing ou, à l’inverse, les dénonciations simplificatrices.

Parce qu’une information plurielle et contradictoire, donnant la parole à toutes les parties et notamment aux travailleurs et aux communautés où les entreprises sont implantées, est indispensable pour s’assurer que le développement des grands groupes apporte une contribution positive et reste compatible avec la démocratie et avec la justice sociale et environnementale.

Parce qu’il n’existait pas réellement de pôle indépendant d’information et de ressources en langue française sur les pratiques des entreprises multinationales – et notamment les grands groupes français.

Plus d’infos : http://www.multinationales.org/spip.php?article135

Articles référencés

Comment gagner 5 milliards ? Albert Frère, de la sidérurgie (...)

Albert Frère, l'homme le plus riche de Belgique, vient de décéder à l'âge de 92 ans. Après avoir engrangé les profits sur fond de (...)
5/12/2018

La Fondation Louis Vuitton, outil d'optimisation fiscale ? La (...)

La Cour des comptes vient de publier un rapport à charge sur les exonérations fiscales liées au mécénat en France. Un dispositif si (...)
3/12/2018

Des agents de ménage sommés de rembourser 2,8 millions d'euros (...)

183 femmes et hommes de ménage marseillais, payés au Smic et souvent à temps partiel, doivent rembourser entre 5000 et 30 000 euros à leur (...)
3/12/2018

Centrales nucléaires : les failles du dispositif d'urgence (...)

Dans les centrales nucléaires françaises, un dispositif de sécurité baptisé « équipe en situation extrême » se met en place. Il est la (...)
3/12/2018

Fissures, fuites, manque d'investissements, risque de (...)

Six des sept réacteurs nucléaires belges étaient à l'arrêt début novembre, la plupart à cause de fuites, de fissures, ou d'un mauvais (...)
3/12/2018

« Pharma Papers », volet 3 : Plongée dans les stratégies (...)

Campagnes de sensibilisation faussement neutres, associations de malades instrumentalisées, presse médicale sous dépendance financière... (...)
30/11/2018