Sans tambour, ni trompette, le Canna’péro du 4 août s’est très bien déroulé

Petit reportage "exclusif" lors de la 2ème Université d’été de Cannabis Sans Frontières

CSF dénonce la peine de mort

Sans tambour, ni trompette, le Canna’péro du 4 août s’est très bien déroulé


Petit reportage "exclusif" lors de la 2ème Université d’été de Cannabis Sans Frontières

Le "Cann’apéro", c’est un concept à la fois militant et festif. Au cours de la seconde Université d’été de CSF - Mouvement pour les Libertés, c’est en toute discrétion à Paris et puis dans le pays de Gex qu’un "cann’apéro" s’est déroulé. L’interdiction du Canna’apéro par la Préfecture de Police de Paris le 4 juillet dernier (Cf l’article de Farid G. en bas de page), imposait l’organisation sans tambour, ni trompette, d’une manifestation apéritive le 4 août. En voici un récit partiel.

C’est devant la librairie Lady Long Solo que le RDV de la seconde université d’été de CSF a été pris, ce 4 aout 2010 où quelques joyeux participants se sont retrouvés.

Un rassemblement qui s’est ensuite déplacée à l’Espace Gérard Leblond Valiergue, pour ce "cann’apéro" symbolique où nous avons rappelé si besoin est, que nous ne mettons pas de marge entre le cannabis thérapeutique et le cannabis récréatif, et bien d’autres arguments pour défendre l’autoculture et la biodiversité : Vivre doit être avec plaisir et convivialité. Et parmi la foultitude d’idées pour dénoncer les errements politiques actuels, celle de l’organisation d’une Cannabis medical cup (qui pourrait soutenir les actions du club compassionnel "Secours Vert", et d’autres initiatives comme celles de l’UFCmed et du CECT). Un vieux projet qui pourrait enfin se concrétiser cette année.

Un "Cann’apéro" fort sympathique et dépaysant, avec la chance et le plaisir de rencontrer une vieille connaissance -de passage- revenant du Laos. Autre idée géniale, la possibilité d’introduire au Laos, la technique du chanvre en vue de la mise en oeuvre d’une coopérative de fabrication de soie de chanvre.

Autre information glanée : dans le cadre des "métiers et des hommes", battage à l’ancienne et découverte du chanvre et de sa culture, marché de terroir, ainsi qu’une visite d’un champ de chanvre et de nombreuses animations pour petits et grands, repas les midis sur réservation

- plus d’infos sur la filière CHANVRE en Auvergne http://serendipities.over-blog.com/article-batteuse-et-chanvre-54958020-comments.html

- les 14 et 15 aout 2010 à la ferme guy à Coheix commune de Mazayes(63).

Notons également la présence de Patrice Henin, se décrivant comme déçu des autres politiques et votant aux élections européennes pour CSF "le seul parti à défendre ce qu’il est", qui rejoint le collectif Cannabis Sans Frontières.

C’est principalement dans le Pays de Gex que le groupe a continué ses activités créatives, échanges d’information et prises de décisions importantes engageant l’avenir, chez l’habitant. De nombreux points ont évoqué qui seront communiqués prochainement.

Enfin, la priorité ici et maintenant, c’est de signer la pétition contre la peine de mort à Singapour, l’un des 32 pays qui pratique la peine de mort pour des crimes réels ou supposés liés aux drogues : http://www.petitiononline.com/SaveVK/

Autres sujets d’actualité :

Cherchez le délinquant

voir aussi : http://lci.tf1.fr/filnews/monde/chine-un-francais-condamne-a-mort-6032211.html

Je tombe sur "le canard enchaîné" : "Woerth se prend les pieds dans un tapis rouge"
et l’article  : "des patrons trop bien branchés" qui nous parle d’EDF, Total et GDF Suez ...
et sur le web :
 Sarkofrance, chez Marianne2.
 http://www.marianne2.fr/sarkofrance/170eme-semaine-de-Sarkofrance-la-diversion-ratee-de-Nicolas-Sarkozy_a153.html

On peut dire que les langues se délient, aguerries depuis longtemps sur ce que nous n’avons cessé de combattre : c’est en effet sans interruption que le collectif pour les libertés (CSF), initialisé entre autres, par Michel Sitbon, lutte sans faiblir contre les censures .

   Les délinquants du gouvernement s’étonneraient-ils de la montée de La délinquance due à la prohibition de LA DROGUE ? Les drogues officielles (casinos et jeux en lignes) n’ont pourtant pas fini d’agir pour le capitalisme répressif et fascisant dans la violence raciste et l’insulte qui seule reste à ceux qui tiennent les manettes, traitant les gens comme des chiens pour garder leur folie de pouvoir et leur argent mal acquis, au détriment de la démocratie, du partage, de l’entraide, de la justice...

Article : la colère de Farid G.

Paris, le 3 JUILLET 2010

Le Préfet de Police,

Salut Proconsul du National Sarkozysme,

- Vu le code général des collectivités territoriales, notamment ses articles .L 2512-13. et L. 2512-17 ;

Là tu l’as joue technique, genre un truc qui dit que nos libertés se réduisent à peau de chagrin, et que même prévoir un rassemblement pour la libération du pet de cassoulet serait contraire aux bonnes moeurs... Prout !

Vu le code pénal ;

ça c’est du sérieux !

- Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L.3421-1 et L 3421-4 ;

Qui dit en gros INTERDICTION (Verboten dans la langue de Brice Hortefeux) de faire usage, détenir, transporter, céder, et de présenter sous un jour favorable ou inciter à la consommation. En gros, la France du gros joint (en opposition à celle du gros rouge, n’existe pas et c’est obligatoire !

- Vu la loi n° 82-213 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions, notamment son article 34 ;

OK, ça c’est pour montrer les muscles, comme quoi l’état ça déconne pas, c’est un cercle dans un carré et vice-versa, et parfois à l’intérieur deux triangles inversés donnent naissance à la croix bizarre, si tu vois bien avec ton oeil.

- Vu le décret-loi du 23 octobre 1935 modifié portant réglementation des mesures relatives au renforcement du maintien de l’ordre public ;

Attention, ça va schlaguer !

- Vu le décret n° 2004-374 du 29 avril 2004 modifié relatif aux pouvoirs des préfets, à l’organisation et à l’action des services de l’Etat dans les régions et départements ;

Un p’tit dernier pour la route, au cas où toi le vrai lecteur, pas Monsieur le Préfet lui il sait tout ça, c’est un pro. Alors, t’as saisi que c’est du sérieux ?

- Considérant la déclaration en date du ler juillet 2010 par laquelle M. Farid GHEHIOUECHE résidant au (...).à Montgeron (91230), a fait connaître son intention d’organiser, au nom du comité Ad’Hoc d’organisation du Cann’apéro à Paris, une manifestation statique dans l’Allée des Cygnes au pied de la statue de la Liberté à Paris 15ème ;

C’est une obligation légale... Rien de grave Monsieur l’avocat ?

- Considérant que M. Farid GHEHIOUECHE a pris une part active à l’animation d’un rassemblement le 18 juin dernier sur le parvis de la Villette, à l’initiative du Collectif d’Information et de Recherche Cannabique (CIRC) de Paris ; qu’en préalable à ce rassemblement qui n’avait pas été interdit, un courrier en date du 14 juin avait mis en garde les organisateurs contre la commission, par les participants, des infractions prévues par les articles L. 3421-1 et 3421-4 du code de la santé publique ; qu’il ressort des observations, notamment photographiques, des services de police qu’une grande partie des personnes qui s’étaient rassemblées avaient fait usage de produits stupéfiants à cette occasion et que 6 personnes avaient été interpelées ;

# Pour rappel, Monsieur le Préfet, nous avons aussi participé activement à l’organisation de la Marche Mondiale du Cannabis à Paris depuis 2001. En 2002, nous avons eu droit le 3 mai à la notification d’interdiction du rassemblement prévu place de la Bastile le samedi 4 mai, veille du second tour de l’élection présidentielle. En 2006, pour la première et unique fois, les services de la Préfecture avait consenti une autorisation de rassemblement. En 2009, la Marche Mondiale du Cannabis Place de la Bastille lançait la campagne pour les élections européennes de la liste Cannabis Sans Frontières ( alternative écologique), déposée et validée par le Ministère de l’Intérieur.

# 6 personnes interpellées , à La Villette, qui plus est le 18 joint. Chapeau, quelle révélation ! C’est au moins la moyenne quotidienne à cet endroit !! Permettez-nous de vous faire remarquer, que pour des fonctionnaires payés aux chiffres, le rendement paraît bien dérisoire... Nous étions bien 2000 sur cette pelouse à vous attendre pour saisir en flagrant délit les cigarettes au haschich, dont vos services vous auront aussi sans aucun doute signalé qu’il est un poison, tellement il est altéré par des substances de coupe nauséabondes !

- Considérant que si la manifestation envisagée le 4 juillet prochain vise à « réhabiliter les multiples usages du cannabis » selon la déclaration parvenue à mes services, son intitulé, « Cann’apéro Paris », est, en lui-même, constitutif d’une incitation à la consommation de cannabis, la notion d’ « apéro » faisant explicitement référence à la consommation d’une substance ;

# Si c’était légalisé, nous ne manifesterions sans doute pas pour des motifs aussi hallucinants que le droit de se rassembler, le droit de s’exprimer, le droit de contester une loi dont nous observons qu’elle « est inappliquée parce qu’inapplicable » d’après un ministre de l’Intérieur qui à l’époque s’appelait Nicolas Sarkozy.

# Tu te trompes Monsieur le Préfét, « Cann’apéro Paris » ne veut pas dire « viens fûmer un joint », comme Paristerdam ne veut pas dire « viens boire une H(étoile rouge). »

# Nous ne faisons pas de publicité pour l’alcool, comme dans le bulletin d’information « Paris 16-17 » du député Bernard Debré (page 22 et 31), par ailleurs Professeur des Universités et chirurgien des hôpitaux, dont il faut libeller les chèques à l’ordre de « Association de financement du Mouvement Pour Paris » pour soutenir « une grande aventure...avec moi quand, en 2012, vous m’aurez élu. » (page3).

# Maître Cann’apello (ne confondons pas avec Maître Caballero, président du Mouvement pour la légalisation contrôlée) que nous avons consulté aurait plutôt tendance à croire qu’un « apérospliff » ou qu’un « pét’apéro », voire une « sinsemill’apéro » ou une méga « ganj’apéro » soit plus incisif, incitatif, ainsi soit-il, Amen. Maitre Cann’apello a sans doute l’esprit taquin, et beaucoup trop d’imagination, plus que vous Monsieur le Préfet.

# Car depuis quand, la « notion » (le mot serait plus juste en français), « apéro » ferait « explicitement référence à la consommation d’une substance » ?

# « Apéro » signifie « qui vient avant », « qui ouvre », « qui donne de l’appétit » en référence à l’art gastronomique ! Comment ne pas consommer de substances (au pluriel, c’est mieux), lorsqu’il s’agit de partager entre convives de la nourriture, y compris des graines de chenevis grillées au sel de Guérande, parfaitement légale.

- Considérant dès lors que cette manifestation comporte un risque sérieux de consommation sur la voie publique d’une substance illicite ;

# Encore une fois, la sémantique de l’état touche le fond. Laquelle ? Quelle substance ? Donc, on avait le droit de consommer de la Datura ? De la noix de muscade ? Et des médicaments psychotropes vendus légalement qui mélangés peuvent provoquer de graves conséquences psychiques... Grattez vous le bulbe avant d’écrire machinalement.

# « La drogue, c’est mal ». OK, pour vous c’est toujours au singulier. Mais un jour, nous comprendrons. « Les drogues, c’est bien... mieux au pluriel ». Et toc ! Liberté d’expression et de consommation de substances illicites sur la voie publique et dans mon espace privé, car nul ne peut arbitrairement..., art.4 de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

- Considérant par ailleurs que sur l’Allée des Cygnes, le même jour, est organisée à l’initiative de la Mairie du 15èrne et des conseils de quartier une manifestation, prévue de longue date, célébrant l’histoire de la culture des Etats-Unis sous le haut patronage de l’ambassade des Etats-Unis, et ce de 9H00 à 21H00 ; que cette dernière manifestation nécessite un dispositif de sécurité important sous la forme d’un barrièrage intégral de l’Allée des Cygnes compte tenu de la configuration des lieux pour laquelle les gardes-corps en place sont insuffisants ;

OK, ça on a compris, y’a du monde, c’est le grand black qui rince. We understand very well, les beaux quartiers, c’est pas pour nous, on va pas vous faire chier. No shit. Au fait, un truc ? Tu peux expliquer l’histoire des « gardes-corps », on n’a pas compris : c’était les robocops postés à chaque entrée du site ou ceux enfermés dans la trentaine de camions CRS, les bateaux des douanes et de la Police fluviale, ceux en civils, la BAC... Dis Gaudin, dessine moi un garde-corps ! Et le « barriérage intégral », ça risque d’être too much, surtout si tu ne l’as pas prévu pour les festivités de l’Oncle Sam. Espérons qu’ils disposaient d’une autorisation en bonne et due forme, à 19h, ils avaient tout plié.

- Considérant enfin que, au même moment, les forces de police seront mobilisées sur des missions renforcées d’ordre public et de sécurisation dans de nombreux lieux de l’agglomération parisienne, notamment en raison des manifestations festives organisées ce dimanche 4 juillet 2010 en divers lieux de la Capitale ;

Ola, du calme, pas la peine d’exagérer, nous n’avons pas demandé à ce que l’île aux cygnes et les berges de la Seine soient recouvertes d’uniformes bleus.
Vu l’urgence, Tu m’étonnes ! Ah, bon tu crois qu’on est en démocratie, que c’est la République, que les droits de l’Homme ça existe ???

Arrête :

Ton char, ben hur

- Art. 1 er - La manifestation statique déclarée par M. Farid GHEHIOUECHE, au nom du Comité Ad ’Hoc d’Organisation du Cann’apéro à Paris le dimanche 4 juillet 2010 à partir de 20H00 sur l’Allée des Cygnes au pied de la statue de la Liberté à Paris dans le 15èrne arrondissement est interdite.

Au moins, ça a le mérite d’être écrit noir sur blanc. Cependant, ce qui n’est pas écrit dans le titre du présent arrêté, c’est l’intitulé de la manifestation statique... Heureusement, nous n’avons pas osé déployer nos forces d’interventions rapides pour occuper l’espace, avant l’invasion des atlantistes.

- Art.2 – Le préfet, directeur du cabinet, le directeur de l’ordre public et de la circulation, le directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne et le directeur de la police judiciaire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté.

Quatre quidams et un Préfet de Police, Michel Gaudin pour exécuter l’arrêté : comme en Malaysie, en Iran,.. là où l’on pratique la peine capitale au nom de la « guerre à la drogue ».

Le Préfet de Police,

ZE ADOKOMITI ;-)

******************
- LE PETIT + d’Infos :

Une pétition qui a déjà reçu 1269 signatures est en ligne : http://www.lapetition.be/en-ligne/europen-lgalization-cannabis-thrapeutique--7822.html

Reportage exclusif de syrinx

 23/08/2010
 http://medialternative.fr/?sans-tambour-ni-trompette-le-canna,3923

Voir aussi

  En Pologne, "l’armée verte" est en marche pour la légalisation
  SYNTHESE « à propos du sommet des drogues de l’ONU Vienne - 11 au 20 mars 2009 » Par Farid Ghehiouèche Analyse résumée : Le sommet de l’ONU s’ouvre à Vienne du 11 au 20 mars. Alors que l’administration Obama se met en place, il semblerait que les Etats Unis puissent évoluer vers une politique plus humaine, tandis que l’Union européenne dévoilera les conclusions du rapport de la Commission (...)