Épandage aérien

Épandage aérien de pesticides, biocides et autres produits phytosanitaires.

L’épandage aérien de biocides expose fortement les populations, mais aussi la faune et la flore. En 2012, les Guadeloupéens se mobilisent pour que la préfecture de Guadeloupe n’accorde pas une nouvelle dérogation au lobby des planteurs de bananes de Guadeloupe, bien décidé à poursuivre l’empoisonnement des sols et des populations initié il y a quelques années avec le chlordécone...

Articles référencés

par site internet

Eolien flottant : la filière redoute une "vallée de la (...)

A la suite des annonces sur la programmation pluriannuelle de l'énergie, les acteurs de l'éolien flottant craignent un retard à (...)
13/12/2018

Flandre : Neuf fois plus de pesticides dans l'air à Wormhout (...)

Flandre: Neuf fois plus de pesticides dans l'air à Wormhout et Spycker qu'à Lille La Voix du Nord L'air est-il bon dans les (...)
17/09/2018

Le réseau Apiformes

POLLINIS soutient le réseau Apiformes, en partenariat avec l'INRA et la BERGERIE NATIONALE POLLINIS soutient la mise en place (...)
5/07/2013

Les articles

Les épandages aériens de pesticides vont se poursuivre en France
"Les petits avions qui crachent leurs cargaisons de produits phytosanitaires au-dessus de champs de maïs, de vignes ou de bananeraies ne sont pas prêts de disparaître des cieux français, en métropole comme outre-mer", nous apprend Martine Valo, du journal Le Monde. « Les conditions exigées sont encore moins restrictives qu’auparavant », analyse Béatrice Ibéné, de l’Association pour la sauvegarde et (...)
Arrêt de l'épandage aérien de pesticides en Guadeloupe
Par jugement du 10 décembre 2012 statuant en formation collégiale et sur le fond, le tribunal administratif de Basse-Terre annule les arrêtés du préfet de la Guadeloupe des 13 juillet et 15 octobre 2012 relatifs à l’épandage aérien de produits phytosanitaire. Par jugement du 10 décembre 2012 statuant en formation collégiale et sur le fond, le tribunal administratif de Basse-Terre annule les arrêtés (...)

Épandage aérien : "suspension" - des suites à donner à la mobilisation
Réponses à Victorin Lurel sur l’épandage aérien

Épandage aérien : "suspension" - des suites à donner à la mobilisation
"La suspension de tout épandage en Guadeloupe et de l’épandage du Banole en Martinique sont de bonnes nouvelles, mais ne nous y trompons pas : ce n’est malheureusement qu’un répit !" Afin de décider des suites à donner, le collectif contre l’épandage aérien vous invite à une réunion ce JEUDI 11 à La Casa del Tango à Jarry à 19h00 (rue Alfred Lumière - tout au bout de la rue de SAVIMA [voir plan en bas de (...)
Epandage aérien - la réglementation n'est pas respectée (réunion le 27/09/2012)
Le Collectif contre l’épandage aérien nous faisait savoir ici même, le 10 septembre dernier, que les épandages aériens de pesticides pratiqués en Guadeloupe étaient illégaux, car utilisant une substance non testée pour ce procédé de traitement, par voie aérienne. C’est également ce qu’avait rappelé M. Marc Mortureux, directeur de l’ANSES [1], lors de son audition pendant la réunion de la Commission du (...)

chlordécone : appauvrissement de la mémoire et tremblements d’intention chez le nourrisson
Impact de l’exposition au chlordécone sur le développement des nourrissons

chlordécone : appauvrissement de la mémoire et tremblements d'intention chez le nourrisson
Dans un article publié dans la revue Environnemental Research, des chercheurs de l’Inserm (Unité Inserm 1085 – IRSET Institut de Recherche sur la santé, l’environnement et le travail, Rennes et Pointe à Pitre) en lien avec des chercheurs québécois, belges et américains ont cherché à savoir si l’exposition au chlordécone (un pesticide utilisé jusqu’en 1993 dans les plantations de bananes aux (...)

Epandage aérien : la mobilisation continue - les dérogations seraient illégales !
La pulvérisation de BANOLE actuellement réalisée en Guadeloupe serait ILLEGALE

Epandage aérien : la mobilisation continue - les dérogations seraient illégales !
La mobilisation contre l’épandage aérien de pesticides en Guadeloupe continue. Plus de 7000 tracts ont déjà été distribués cet été par le Collectif contre l’épandage aérien qui se réunira ce jeudi 13 septembre à La Casa del Tango, à Jarry, à 19 heures. Dans le communiqué publié ci-dessous, le Collectif attire l’attention des Guadeloupéens sur le fait que les épandages aériens réalisés jusqu’à ce jour (...)

Rubriques

Roseline klein, Head of Water Value chez Watercare Services (...)

Roseline klein, Head of Water Value chez Watercare Services Limited Le Petit Journal Nous rencontrons aujourd'hui une vraie (...)
14/12/2018

Qu'est-ce qu'une zone humide ?

Comme l'a éprouvé une parlementaire, l'administration, puis récemment le Conseil d'Etat, ont inventé mille et une définitions (...)
13/12/2018

PFAC : je paye moi non plus…

Un propriétaire qui doit acquitter les frais de la participation pour le financement de l'assainissement collectif (PFAC) peut-il en (...)
12/12/2018

Gilets jaunes : "Monsanto est l'emblème du capitaliste (...)

Des gilets jaunes de Carcassonne ont bloqué des camions devant l'usine de Monsanto à Trèbes avant de se faire déloger par la (...)
11/12/2018

OGM : Ukraine – Culture illégale de soja transgénique

Près de la moitié du soja cultivé en Ukraine (dont une partie est exportée dans l'Union européenne) est transgénique. Maïs et colza sont (...)
11/12/2018

Gemapi et entretien des rivières, un cauchemar bureaucratique

Imaginons une commune propriétaire riverain d'un cours d'eau. Elles sont des milliers. Comme la Gemapi qui lui a été collée sur (...)
8/12/2018

Roseline klein, Head of Water Value chez Watercare Services (...)

Roseline klein, Head of Water Value chez Watercare Services Limited Le Petit Journal Nous rencontrons aujourd'hui une vraie (...)
14/12/2018

Qu'est-ce qu'une zone humide ?

Comme l'a éprouvé une parlementaire, l'administration, puis récemment le Conseil d'Etat, ont inventé mille et une définitions (...)
13/12/2018

La substitution au c et oelig ;ur des enjeux de la nouvelle (...)

Le projet de stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens a été présenté jeudi 13 décembre. La question de leur substitution est (...)
13/12/2018

COP 24 : le dialogue de Talanoa débouche sur un appel vague et (...)

Pour l'instant, le dialogue de Talanao s'est contenté de rappeler des faits bien connus : la communauté internationale accumule (...)
13/12/2018

Maïs OGM : une étude française contredit les conclusions de (...)

"Les chercheurs n'ont pas mis en évidence d'effet délétère de l'alimentation avec du maïs MON810 et NK603 sur la santé et (...)
13/12/2018

Eolien flottant : la filière redoute une "vallée de la (...)

A la suite des annonces sur la programmation pluriannuelle de l'énergie, les acteurs de l'éolien flottant craignent un retard à (...)
13/12/2018