Logement

Articles référencés

par site internet

Caen : nouveau squat rue de Falaise

11 novembre 2018, l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions officialise un nouveau squat au 1005 rue de Falaise, derrière (...)
11/11/2018

Elections HLM : DAL présente des listes !

Les élections des représentants des locataires, c’est maintenant chez tous les bailleurs sociaux ! Pour un logement pas cher, décent, (...)
8/11/2018

Nous ne retournerons pas à la rue !

Des exilés menacés d'expulsion la veille de la trêve hivernale, appellent à un rassemblement. mardi 30 octobre à 18h, ainsi que le (...)
29/10/2018

« Les gens ici sont en avance, ceux qui ont le pouvoir, (...)

Bénéficiant d'un certain répit, petit à petit la Zad se reconstruit. Quinze conventions d'occupation précaire ont été signées entre (...)
7/06/2018

Un lendemain électoral douloureux : le département de (...)

Un lendemain électoral douloureux : le département de Seine Saint-Denis, à peine les bureaux de vote fermés, demande aux occupants de la (...)
22/06/2017

Les keufs frappent encore et toujours

Les flics débarquent encore au squat Hotel Californa, sous couvert d'un contrôle d'identité, ils gratteront des informations et (...)
6/11/2015

Mairie de Grigny, 5 juin 2014, 12h05

La résidence du PEROU sur le terrain de la Folie Grigny, 5 juin 2014 Au beau milieu de la Folie, la résidence du PEROU bat pavillon, (...)
7/06/2014

Manifestations contre les expulsions du 13 mars

Nous étions près de 15 000 à manifester dans une trentaine de villes samedi contre la reprise des expulsions de logement ! - (...)
14/03/2011

Les articles

Ris-Orangis : l’art municipal de détruire un bidonville
Les territoires que nous habitons et rendons inhabitables à d’autres...

Ris-Orangis : l'art municipal de détruire un bidonville
Le 29 mars 2013, un arrêté signé du maire de Ris-Orangis met en demeure les habitants du bidonville dit « de la Nationale 7 » de quitter les lieux. Trois jours plus tard, les forces de polices, accompagnées de pelleteuses, détruisent les habitations et dispersent leurs occupants. CONSIDÉRANT QU’IL EST PLAUSIBLE QUE DE TELS ÉVÉNEMENTS PUISSENT À NOUVEAU SURVENIR SUR L’ART MUNICIPAL DE DÉTRUIRE UN (...)
CRS : Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL, roué de coups
Samedi 19 octobre 2013, la manifestation du DAL (droit au logement) en solidarité avec les sans logis et les mal logés, a été confinée à la Place de la République, à Paris, puis dispersée violemment alors que le rassemblement, déclaré, était parfaitement légal. Jean-Baptiste Eyraud, le porte-parole du DAL, a eu deux côtes cassées par les CRS. Ce qui s’est passé samedi après-midi place de la (...)

Anti Loppsi2 Toulouse : Table ronde le jeudi 3 février à 20h30
"discutons ensemble de la poursuite de nos actions"

Une table ronde est ouverte à la Prairie des filtres le jeudi 3 février à 20h30 pour recueillir votre avis, partager le notre et... … discuter ensemble de la poursuite de nos actions, de savoir comment nous pouvons fédérer toutes ces forces vives, gardant chacun chacune notre indépendance, nos particularités. Le rouleau compresseur de l’économie de marché a l’air de bien fonctionner et notre regard (...)

La Coordination des intermittents et précaires doit être relogée
CIP : Appel à soutien, signons la pétition avant le procès qui aura lieu le 9 mars 2010

La CIP-IDF, ainsi que d’autres collectifs et personnes intéressées, appellent à signer et à faire signer une pétition exigeant le relogement : Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde Pour soutenir cette initiative, merci de faire circuler, de publier et de faire publier l’information sur des blogs, des sites, (...)

Huit jeunes mal-logés condamnés à payer 80 000 euros !
Jeudi Noir en procès • 69 rue de Sèvres

Un immeuble vide depuis 11 ans en face du Bon Marché, abandonné par une propriétaire millionnaire. Huit jeunes mal-logés condamnés à lui payer 80 000 € pour y avoir habité pendant un an, faute de place en logement social. Cette propriétaire a fait saisir leurs comptes pourtant déjà vides, et déclare vouloir les faire payer toute leur (...)