France Ô célèbre Marley

Diffusion mercredi 11 mai 2011 à 20h35

Pour rendre hommage à la star internationale du reggae, France Ô a mis sur pied une programmation spéciale : à l’occasion du 30e anniversaire de la mort du chanteur Bob Marley, le 11 mai, France Ô propose donc une semaine dédiée au reggae et à son icône, par le biais d’une programmation spéciale.

La chaîne diffusera ainsi le concert “Live at The Rainbow” et le documentaire “The Wailers : Catch A Fire” le 11 mai 2011.

En 1977, la superstar du reggae se produisait avec The Wailers au Rainbow Theatre de Londres.

Pendant plus d’une heure, devant un public enthousiaste, il a livré un concert mythique, interprétant les morceaux de l’album qu’il venait d’enregistrer dans la capitale britannique.

Inspiré, le poing levé et les yeux clos, Bob Marley entonnait « I Shot the Sheriff », « Lively Up Yourself », « Get Up,Stand Up », « Jamming », « No Woman No Cry » ou encore « Exodus » et « War ».

Le documentaire raconte quant à lui l’histoire de l’album “Catch a Fire”.

Le film, riche en images d’archives, se plonge dans les coulisses de cet enregistrement, en 1972.

Diffusion mercredi 11 mai à 20h35


War

"War" est un morceau de Bob Marley and the Wailers de 1976, produit par Island Records sur l’album Rastaman Vibration.

Ce morceau reprend les paroles d’un discours prononcé par l’Empereur d’Ethiopie Haile Selassie I en 1963 à l’assemblée des Nations Unies.

Until the philosophy
Which hold one race
Superior and another, inferior
Is finally, and permanently
Discredited and abandonned
Everywhere is war
Me say war
That until there’re no longer
First class and second class
Citizens of any nation
Until the colour of a man’s skin
Is of no more significance
Than the colours of his eyes
Me say war
That until the basic human rights
Are equally guaranteed to all
Without regard to race
Dis a war
That until that day
The dream of lasting peace
World citizenship
Rule of international morality
Willl remain in but a fleeting illlusion
To be pursued
But never attained
Now everywhere is war, war
And until the ignoble and unhapppy regimes
That hold our brothers in Angola, in Mozambic,
South Africa, sub-human bondage
Have been toppled
Utterly destroyed
Well everywhere is war
Me say war
War in the east
War in the west
War up north
War down south
War, war
Rumours of war
And until that day
The African continent
Will not know peace
We africans will fight it
We find if necessary
And we know we shall win
As we are confidents
In the victory
Of good over evil, good over evil
Good over evil, good over evil...

War (traduction française)

Ce que la vie m’a enseigné
J’aimerai le partager avec
Ceux qui veulent apprendre...

En attendant que la philisophie qui tient une race
Supérieure et une autre inférieure
Ne soit, enfin et définitivement, discréditée et abandonnée
Partout c’est la guerre,
Je dis : guerre

Qu’en attendant qu’il n’y ait plus de citoyens
De première et de deuxième classe, dans chaque nation,
En attendant que la couleur de peau d’un homme
N’ait pas plus de signification que la couleur de ses yeux
Je dis : guerre

Qu’en attendantt que les droits fondamentaux de l’homme soient justement
Garantis pour tous, sans considération de race
C’est la guerre

Qu’en attendant ce jour
Le rêve d’une paix durable, d’une citoyenneté mondiale,
D’un règne de moralité internationale
Ne restera qu’une illusion éphémère
Poursuivie, mais jamais réalisée
Maintenant partout c’est la guerre, la guerre

Et en attendant que les régimes ignobles et malheureux
Qui tiennent nos frères, en Angola,
au Mozambique,
en Afrique du Sud, dans un esclavage moins qu’humain
aient été renversés,
complètement détruits
Et bien, partout c’est la guerre, je dis : guerre

Guerre à l’est, guerre à l’ouest
Guerre au nord, guerre au sud
Guerre, guerre, rumeurs de guerre

Et en attendant ce jour, le continent africain
Ne connaitra pas la paix, nous les Africains combattront
Nous pensons que c’est nécessaire et nous savons que nous gagnerons
Puisque nous sommes sûrs de la victoire

Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal
Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal

Mis en ligne par Medialternatif
 8/05/2011
 https://medialternative.fr/?france-o-celebre-marley,3624

Messages

Voir aussi

Le premier Rasta : Leonard “Gong” Howell
Le premier Rasta : Leonard “Gong” Howell

Le premier Rasta : Leonard “Gong” Howell

Au début du siècle dernier, le tout jeune Leonard Percival Howell (1898-1981) quitte la Jamaïque, se fait marin et parcourt le monde. Sur sa route, il croise toutes les idées qui agitent (...)
Marche Mondiale du Cannabis 2012
Marche Mondiale du Cannabis 2012

Marche Mondiale du Cannabis 2012

Après 50 ans de prohibition qui a coûté aux gouvernements et aux citoyens de tous les pays des budgets faramineux et de millions de vies détruites, la Marche Mondiale du Cannabis prend place en (...)
 Medialternative | 2008 · 2020