Errare humanum est, perseverare diabolicum

 Nous présentons ici trois erreurs scientifiques majeures commises lors de la prise de mesures pour endiguer l’épidémie de coronavirus, qui permettent à tout un chacun de comprendre les emballements (...)

 Article original.

 5/10/2020

 Nous présentons ici trois erreurs scientifiques majeures commises lors de la prise de mesures pour endiguer l’épidémie de coronavirus, qui permettent à tout un chacun de comprendre les emballements (...)

Inventin, contributions des inventeurs d’incroyances

"En cette période de confusion, où l’économie financière planétaire impose sa dictature "à perpétuité", détruisant les conditions de survie de ses habitants, nous remettons en question les idées reçues, dénonçons les solutions de changement actuelles comme inopérantes, car inadaptées aux nouveaux conditionnements de la société du spectacle. Nos expériences d’échec qui ont construit nos croyances limitantes, sont à l’origine de nos problèmes. C’est la recherche de la solution qui crée ce problème sans solution, en garantissant la réussite de l’échec. Les contributions de ce site peuvent apporter des possibilités qui nous permettent de sortir des pratiques inefficaces de changement. De la pragmatique Californienne au constructivisme radical, du détournement à la dérive situationniste, de l’anti-autoritarisme libertaire au refus des contraintes de mai 68, de l’écologie unitaire à l’invention d’incroyances, des relations et des liens se construisent dans l’émergence d’un changement de perspective. L’ailleurs n’a de vérité que dans l’escroquerie des bonimenteurs à la mode. Les élus de la toute puissance, détenteurs de vérités suprêmes, prenant leurs prédictions pour des réalités supérieures, n’ont fait que diviser le monde dans des compétitions guerrières qui renforcent la permanence d’une société sans devenir. Or, le rassemblement de nos différences qui s’en mêlent et s’entremêlent au coeur des débats et des ébats, a des capacités bien plus grandes que la somme de ses composantes séparées les unes des autres. Lorsque la richesse de ces interactions franchit un certain seuil, le mouvement global produit de façon discontinue de nouveaux comportements d’ensemble tout à fait imprévisibles. Passant du désir au plaisir de changer ensemble, le recadrage de nos points de vue, décalés dans l’invention d’un futur, un devenir maintenant accessible, change notre interprétation des situations. En modifiant ainsi les règles du jeu, nous augmentons le nombre des choix possibles, créant de nouveaux espaces de liberté. Celà nous permet d’utiliser les vertus de nos défauts, et ainsi débloquer l’accès à nos ressources en sommeil. Nous n’apporterons pas de vérité désincarnée à consommer sur place, mais nous vous proposons seulement quelques pistes à essayer, en autonomie et avec les autres. Le bricolage opératoire collectif se substitue aux croyances réductrices autoritaires. Ce monde de séparations peut alors se reconstruire dans une écologie de la relation. Tout devient possible à ceux que n’arrête pas l’invraisemblable."

Nouveautés sur le Web

Errare humanum est, perseverare diabolicum

Nous présentons ici trois erreurs scientifiques majeures commises lors de la prise de mesures pour endiguer l’épidémie de coronavirus, qui permettent à tout un chacun de comprendre les emballements (...)
5/10/2020

La passion d’un présent à construire

Le vieux monde défaille et s’effondre. Le nouveau, consterné par l’amoncellement des ruines, n’ose les déblayer ; plus apeuré que résolu, il peine à retrouver l’audace de l’enfant qui apprend à marcher. (...)
12/08/2020

Omission, déformation, désinformation

Ce que l’on ne voit pas a transformé notre manière de voir. C’est de l’omission de la domination, de l’absence de visibilité de l’exploitation, du profit et de la disparition de l’aliénation du travail (...)
9/08/2020

In corpore vili

Extrait de Tutto bene ?! Textes d’analyse et de réflexions anarchistes en temps de coronavirus en Italie.
27/05/2020

Un système de croyances régi par la peur

Agrippés à nos croyances normalisantes, nous nous retrouvons confinés dans nos certitudes. Le monde qu’on nous présente dans ses représentations spectaculaires, est une escroquerie, celui qu’on se (...)
13/05/2020

La médecine comme religion

Dans cette crise qui ne trouve pas de résolution, il semble que la société toute entière épuise ses forces vives à lutter contre un invisible ennemi dont les médias récitent les (...)
12/05/2020

Le despotisme occidental

La fin d’une époque, la démocratie bourgeoise, et le début d’une autre, le despotisme occidental.
12/05/2020

Un conseil scientifique corrompu

Le conseil scientifique du gouvernement travaille-t-il pour le compte de multinationales américaines ?
27/03/2020

Covid-19, fin de partie

Telle était la tonitruante affirmation proférée le 26 février dernier par le meilleur infectiologue au monde, selon le classement expertscape, accueillie pourtant avec scepticisme et même sarcasmes (...)
22/03/2020

Le coronavirus, révélateur de la faillite de l'état

Sous l’effet de la panique, l’État oligarchique est contraint d’adopter des mesures qu’hier encore il décrétait impossibles. La quarantaine est propice à la réflexion. Le confinement n’abolit pas la (...)
19/03/2020

Epidémie de peur panique

C'est la peur, la psychose et l'hystérie qui sont contagieuses et dangereuses. Sous de faux prétextes de sécurité, par les mesures coercitives d'un État d'urgence, on nous prive de (...)
15/03/2020

Perspective déformée

Dans ce monde complexe et instable, les prédictions ne s'avèrent jamais exactes. La prédiction de l'avenir est une source d'erreurs quand elle n'est pas une (...)
2/12/2019
 Medialternative | 2008 · 2020